30bpm

Thirty beats a month by M. Robin

Tribute – Onra et Quetzal

Je réécoutais le premier album de Onra (ça dépend comment on compte) qui va être réédité sur HHV.de et Mooncircle cette année et j’ai réalisé que considérer comme « vieux » un album qui est sorti il y a moins de 5 ans à l’origine est quelque peu bizarre.

Tribute de Quetzal et Onra (je n’ai pas écrit « son premier album seul ») est un hommage de deux beatmakers parisiens à la musique R&B américaine. C’est un album instrumental fait sur le schéma laissé par J-Dilla ou Madlib (il faudra attendre Chinoiserie pour une interprétation plus personnel du schéma de la part d’Onra) avec des échantillonnages de musique groovante. Ce n’est pas une recette nouvelle (et ce ne l’était pas plus au moment de la sortie initiale de l’album), mais ce qui différencie cet album est une certaine fraicheur et une joie de vivre qui ne sont généralement pas vraiment présententes dans les albums du genre venant de l’amérique. C’est peut-être dû à l’échantillonnage de R&B « à l’américaine » venant d’un peu partout dans le monde plutôt que les mêmes microsillons usés de l’âge d’or du soul. C’est peut-être aussi dû au fait que cette musique n’est pas américaine, mais un regard sur l’Amérique. Mais surement que je vais chercher trop loin, car l’explication est plutôt simple; les deux Parisiens s’amusent vraiment et c’est ce qui fait que leur musique est si plaisante.

C’est dommage en fait qu’il faille une réédition pour me rappeler l’existence d’un album qui est sorti il n’y a pas si longtemps.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: