30bpm

Thirty beats a month by M. Robin

J’rappe tout seul quand Jean Narrache

Pas vraiment; moi je ne rappe pas, je fais des beats. Certains autres écrivent et rappent par contre. C’est le cas d’Émile Coderre qui écrit sous le nom de Jean Narrache. L’ami Frédéric Guindon a eu la bonne idée de demander à ses amis rappeurs de rapper les textes de ce poète du début du siècle dernier. En plus des pièces où l’on entend mes beats (la pièce de Jeanbart [Omnikrom], la pièce de Maître J [NSD] et celle de MC Phylis [Arvida Crew]), Égypto (Payz Play), Osti & Jam (K6A), Jesuis Gabbo (Omnikrom), Ogden (Alaclair Ensemble) ajoutent leurs touches aux textes en les rappant. La compilation en vente en numérique pour le coût modique de 5 piasses est disponible sur sa page à jeannarrache.com. Tous les fonds amassés seront remis à l’Itinéraire.

Ne manquez pas le lancement en 5 à 7, mercredi le 14, au Quai des Brumes (4481 rue Saint-Denis), avec des petites prestations d’Osti, d’Égypto et de moi. Oh que oui!

—Texte officiel
Jean Narrache (de son vrai nom Émile Coderre) était un poète québécois du milieu du XXe siècle. Pharmacien de profession, il se mettait dans la peau d’un pauvre flâneur, d’un gueux misérable pour écrire des poèmes colorés où il détaillait, dans leur niveau de langage, la vie urbaine des prolétaires canadiens-français de l’époque.

Plusieurs de ses observations opiniâtres sur la consommation, les transports en commun, la pollution, la religion et la politique (entre autres) sont toujours d’actualité 60-70 ans plus tard. Et étonnamment, par leur manière de rimer, elles rappellent beaucoup le phrasé propre au rap.

C’est pour cette raison et pour donner l’occasion à une nouvelle génération de découvrir l’oeuvre de Jean Narrache que j’ai pris l’initiative de monter de ce projet.

Et puisque j’ai moi-même déjà assez d’argent pour manger, me loger, me vêtir, je me suis dit qu’un organisme que j’admire au plus haut point devrait bénéficier des retombées financières de cette compilation. Parce que leur quartiers généraux sont situés en plein Centre-Sud et qu’ils donnent un peu d’espoir à des gens comme Jean Narrache aurait été s’il n’avait pas été un personnage fictif, l’Itinéraire était tout indiqué.

Le temps des Fêtes étant un thème récurrent dans l’oeuvre de Jean Narrache, il était écrit dans le ciel en gros néon rouge que je devais profiter de cette période pour solliciter votre générosité.

Joyeux Noël!
Bonne Année!

Et prenez donc soin des êtres humains en général…

-Frédéric Guindon

credits
released 05 December 2011
Visuels: Bartolomé Graziana (bartybart.com)

Mastering: Ivann Urena & FunkyFalz (funkyfalz.com)

Relations de presse: Carla Beauvais

Remerciements:

Quai des Brumes (quaidesbrumes.ca)
Mitche D. (facebook.com/lechienrose)
Groupe Ville-Marie (groupevml.com)
Succession Jean Narrache: Michel et Ghislaine Allard
Maxime Robin (30bpm.com)
Jean-François Roberge (tapageur.org)
Louis-David Perron
Urbania (urbania.ca)
Christian Vaillancourt
Tous les artistes MCs/beatmakers qui ont participé au projet
Tous ceux qui en ont parlé et qui en parleront
et bien sûr:
Caroline Vincent (monamour.com)

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: